top of page
  • ibbybelgiumfr

Rozenn Brécard, Bernadette Gervais et Sergio Ruzzier sont les 3 prix IBBY Belgique francophone 2022

Dernière mise à jour : 6 févr. 2023


Les membres du jury IBBY entourent les lauréates Bernadette Gervais et Rozenn Brécard, Sergio Ruzzier étant retenu à New York. (c) CLJBxl.

Après deux semaines durant lesquelles on a a pu découvrir et apprécier les trente albums finalistes des trois prix IBBY Belgique francophone (lire ici), le moment est venu d'en dévoiler le palmarès, ce qui a été fait en public et en ligne ce lundi 30 janvier dans les locaux du Centre de littérature de jeunesse de Bruxelles. Deux lauréates et un lauréat. La Française Rozenn Brécard, la Belge Bernadette Gervais et l'Italien Sergio Ruzzier remportent respectivement les prix de l'album, de l'album belge et de l'album drôle.


Si on se souvient facilement que la section nationale belge de l'IBBY a été créée en 1992 par Marie Wabbes pour la partie francophone et Greet Spaepen pour la partie néerlandophone, on ne s'en rappelle peut-être plus toutes les raisons. C'était bien sûr pour adhérer aux principes de l’IBBY, association fondée en 1953 par l’Allemande Jella Lepman avec, entre autres objectifs, celui de promouvoir la compréhension entre les peuples grâce aux livres pour enfants et celui de donner aux enfants du monde entier la possibilité d'avoir accès à des livres de haut niveau littéraire et artistique.

Célestine. (c) Fondation Monique Martin - Gabrielle Vincent.

Egalement pour présenter au prix biennal Hans Christian Andersen de l’association, considéré alors comme le Nobel de la littérature de jeunesse, l’artiste belge Monique Martin, sans doute mieux connue sous son pseudo Gabrielle Vincent, la créatrice de la merveilleuse série « Ernest et Célestine » (1981-2001, Duculot, puis Casterman). Malheureusement, elle nous a quittés trop tôt, en 2000, à tout juste 72 ans.


Aujourd’hui, en ce 30 janvier, trente ans après nos débuts, la boucle se boucle avec Gabrielle Vincent en quelque sorte. La Fondation mise en place par ses ayant-droit, la Fondation Monique Martin - Gabrielle Vincent, a en effet accepté de doter nos trois prix, en offrant à chacun des lauréats des albums, des reproductions et un dessin original de Monique Martin. Quel bonheur! Qu'elle soit immensément remerciée pour cela.


Ernest et Célestine chez le photographe. (c) F. MM-GV.
Les reproductions et les albums offerts aux trois lauréats par la Fondation Monique Martin - Gabrielle Vincent. (c) CLJBxl.nique
















Le palmarès en détail


Prix de l’album

Le prix IBBY Belgique francophone de l’album est attribué à la Française Rozenn Brécard pour son premier album en solo « Le détour » (La Partie).

Les aventures riches et palpitantes tout au long d’un lundi de deux enfants qui ont raté le car scolaire. Un album bien épais, 72 pages, qui distille les moments de ce lundi non scolaire principalement dans les images, de très belles gouaches extrêmement narratives et des crayons de couleurs. On suit le frère et la sœur durant toute leur journée d'école buissonnière. Ils marchent, beaucoup, explorent leur coin de Bretagne, empruntent une barque, rencontrent des tas de personnes, se disputent, se réconcilient, s’amusent, admirent la nature dont ils s'imprègnent. Une journée de liberté, incroyablement riche en découvertes à l’heure où les enfants sont constamment sous surveillance.


L'école buissonnière commence. (c) La Partie.

Une partie de barque. (c) La Partie


Prix de l’album belge

Le prix IBBY Belgique francophone de l’album belge est décerné à l’auteure-illustratrice belge à l'impressionnante bibliographie Bernadette Gervais pour "Petite et Grande Ourses" (La Partie).

Un grand format plein de couleurs contrastant avec la situation décrite. Une petite Ourse adoptée est quotidiennement harcelée par sa mère adoptive, la panda Pandora, physiquement et moralement. Loyale, elle veut aimer celle qui l'a recueillie. Mais Petite Ourse sent bien que les mauvais traitements qu'elle subit ne sont pas admissibles. On remarquera tout au long du scénario la présence de nombreuses plantes qui accompagnent le sujet, toxiques ici, signes de liberté là. Car grâce à l’aide de la constellation de la Grande Ourse constamment présente dans le ciel, Petite Ourse parviendra à se révolter et s’échapper. Un livre qui incite à ne jamais se résigner car il y a toujours quelqu’un pour nous venir en aide.


Harcèlement quotidien. (c) La Partie.
Petite Ourse trouve une alliée en Grande Ourse. (c) La Partie.


Prix de l'album drôle

Le prix IBBY Belgique francophone de l’album drôle récompense l’artiste italien Sergio Ruzzier pour son album "Poussin et Renard" (traduit de l’anglais par Francine Bouchet, La joie de lire).

La version française réunit deux albums séparés publiés aux Etats-Unis. Tant mieux pour nous car nous disposons de six chapitres tout en finesse pour apprécier les échanges entre les deux héros, dessinés en teintes pastel, et comprendre en souriant les difficultés, les risques et les satisfactions qu’entraîne l’amitié.

Sergio Ruzzier n’est pas un inconnu en terres francophones, mais il a été peu traduit, « Mais c'est un livre sans images ! » au Seuil Jeunesse en 2016, « Petites histoires pour enfants parfaits » sur un texte de Florence Parry Heide à La joie de lire en 2019.

Des histoires drôlement bien séquencées. (c) La joie de lire.

Sergio Ruzzier n'a pu nous rejoindre à Bruxelles ce 30 janvier. Il avait une bonne excuse. Il était à New York. Mais, avec l'aide de sa maison d'édition, La joie de lire, il nous a envoyé une vidéo. Une vidéo où il se dit "époustouflé"!


Comentários


bottom of page